Les mystérieux ex voto du temple d’Halatte.

Il y a quelque chose de fascinant à contempler les ex voto du temple de la forêt d’Halatte dans l’Oise. Manifestation de la religiosité et des préoccupations des hommes de cette région, ils sont dédiés à de mystérieuses divinités censées soigner leurs maux ou exaucer leurs vœux. Ces sculptures sont un témoignage direct et poignant de la présence des Sulbanectes, tribu gauloise qui vivait dans la région avant sa romanisation.

La nation tout entière des Gaulois s’adonne de façon immodérée aux choses de la religion. Jules César

Le temple d’Halatte.

temple_foret_halatte600pix

Ces ex voto ont été découverts dans les ruines du temple d’Halatte situés dans la forêt du même nom, à proximité de Senlis. Probablement fondé au milieu du 1er siècle après JC, le temple fût érigé dans une zone qui n’était pas encore boisée à l’époque. Il fût probablement construit par les Sulbanectes, peuple de la Gaule belge, dont la cité principale était Ratumagus (actuelle ville de Senlis).

Temple de fréquentation locale, il vit sa notoriété se développer au fil des siècles jusqu’au début du Veme siècle où il est abandonné et détruit avant de servir, comme de nombreux bâtiments antiques en fin de vie, de carrière de pierre pour les population des alentours.

(à gauche, essai de reconstitution du temple par les élèves du Lycée Amyot d’Inville de senlis)

Vue actuelle des vestiges du temple d'Halatte (Oise)

Vue actuelle des vestiges du temple d’Halatte (Oise)

Qu’est ce qu’un ex voto ?

Ex voto du latin « d’après le voeux » (conformément à ce qui a été souhaité) est une offrande faite à un dieu en demande d’une grâce ou en remerciement d’une grâce obtenue.

Ci-dessous la vue aérienne du temple sur Google Maps.

Les mystérieux ex voto du temple.

Offerts aux divinités du temple, ces ex voto avaient vocation à permettre la guérison ou la réalisation des vœux de ceux qui les offraient. Ce sont ainsi plus de 350 pièces représentant des hommes, des femmes, des enfants, des bébés aux expressions parfois troublantes mais aussi  d’animaux qui ont été retrouvés sur le site du temple. Parmi les ex voto retrouvés plusieurs d’entre eux présentent des hommes relevant leurs vêtement pour présenter leurs parties génitales, ces statues constituent une vraie originalité de cette collection.

Sculptés dans la pierre de la région, ils confirment leur origine locale.

Cet homme « à la barbe » est l’une des pièces emblématiques de la collection. Finement sculpté, ce visage a été retrouvé lors des fouilles de 1997. La sculpture porte des traces de feu.

visage_halatte1

Cette statue de personnage tenant un animal et montrant son sexe avec des bourses hypertrophiées est l’une des pièces les plus étonnantes de la collection, par la singularité de la pause. En excellent état de conservation, elle a été retrouvée en 1999.

statue_hallate

Ce visage rond trouvé au 19eme siècle possède une bouche tout à fait particulière, comme pour symboliser des difficultés respiratoires.

visage_halatte2

Déposés durant plus de IV siècles dans le temple d’Halatte, il est normal que le style des statues ait évolué.

Ces statues constitue l’un des témoignages les plus marquants de la présence des Sulbanectes dans la région de Senlis.

Où et quand ?frise_halatte
carte_halatte

Pour en savoir plus…

  • Ces statues sont visibles et remarquablement mises en valeur au Musée d’art et d’archéologie de la ville de Senlis.
    Je recommande vivement la visite de ce musée qui possède de très belles pièces gallo-romaines trouvées dans la région, avec en apothéose la salle consacrée à ces ex voto.
  • Le recensement de l’ensemble des pièces trouvées est présenté dans un article de Marc Durant et Claude Finon de la revue d’Archéologie de Picardie (n° 18 – année 200)
  • Une notice sur le temple d’Halatte a été produite par les services du Ministère de la Culture / Drac de Picardie en 2000.