Le grand torque de Snettisham.

Il existe des objets qui se révèlent fascinants par leur beauté mais aussi par leur origine. Le torque de Snettisham fait partie de cette catégorie. Bijou en or de plus d’un kilo, il fût découvert à Snettisham dans l’ouest de l’Angleterre, région où vivaient les Icènes, peuple britton qui par la suite, mena la révolte contre l’occupant romain.

Le trésor de Snettisham.

Le grand torque ne fût découvert avec un certain nombre d’autres objets précieux (bijoux et pièces de monnaie). Les premières découvertes datent de 1948, dans un champ, suite à un labour plus profond qu’à l’habitude. Des fouilles postérieures, dont les dernières datent de 1990, permirent de découvrir un ensemble constitué de plus de 200 torques accompagnés de pièces de monnaies. Cet l’ensemble fût appelé  » trésor de Snettisham  » du nom de la petite bourgade du Norfolk où se situa la découverte. Ce trésor est, encore aujourd’hui, considéré comme l’un des plus fabuleux trésors celtes jamais découverts.

Qu’est ce qu’un torque ?

Un torque est un collier traditionnel celtique de l’age de fer. Il est signe de noblesse ou de statut social élevé. Sa forme caractéristique avait notamment marqué les peuples méditerranéens qui avaient eu l’occasion de se battre avec ou contre les mercenaires celtes qui en portaient. Le dieu celte Cernunos est représenté un torque à la main.

L’un de ses spécimens les plus remarquables de ce trésor est le » grand torque de Snettisham ».

Autres toques retrouvés dans le trésor.

Autres torques retrouvés dans le trésor.

Un trésor à l’origine mystérieuse.

L’on sait peu de chose de ce fabuleux trésor. Il a été enfoui volontairement avec une grande méticulosité, puisque les objets les plus précieux étaient systématiquement placés sous une première couche d’objets ayant moins de valeur.
Les pièces de monnaie qui l’accompagnent viennent notamment de Gaule belge et datent de – 70 av JC. Elles permettent de considérer qu’il a été enfoui à cette date. Cela élimine également l’hypothèse d’un enfouissement consécutif à l’invasion romaine en 43 ap JC.

Par leur style caractéristique, les objets de ce trésor sont, selon toute vraisemblance, des objets icènes, peuple britton qui vivait dans la région. Ce peuple s’illustrera par la suite en conduisant la révolte contre les romains dans le sillage de sa souveraine Boadicée en 60 après JC.

Chose plus troublante, l’on ne trouve aucune trace d’habitation ou d’activité humaine contemporaine à ces objets autour du lieu de la découverte. Pourquoi ces objets ont été enfouis à ces endroits, dans quelles circonstances ? Nul ne le sait.

Grande, terrible à voir et dotée d’une voix puissante. Des cheveux roux flamboyants lui tombaient jusqu’aux genoux, et elle portait un torque d’or décoré, une tunique multicolore et un épais manteau retenu par une broche.
Dion Cassius, historien romain à propos de Boadicée.

Le grand torque de Snettisham.

L’objet, fait d’or et d’argent, de près d’un kilo, est réalisé à partie de 64 filins tressés, son assemblage, d’un extrême finesse, fait que l’objet est considéré comme le bijou le plus remarquable de l’antiquité, toute civilisation confondue. De par ses caractéristiques, il a dû appartenir à la grande noblesse, voire à un souverain Icène, peut-être un aïeul de Boadicée.

Cet objet extraordinaire, accompagné d’autres objets trouvés dans le trésor de Snettisham peut être désormais admiré au British museum de Londres.

Où et quand ?

frise_torque

carte_torque